Arthus-Bertrand ou l’âme donnée aux bijoux

Depuis la naissance de leur manufacture il ya plus de deux siècles, cinq générations d’Arthus-Bertrand veillent sur leur précieux savoir-faire. Depuis 2012, la famille Guerrand-Hermès est entrée au capital d’Arthus-Bertrand. Avec une si belle fée penchée sur son avenir, Arthus-Bertrand prouve qu’il continue à faire les bons choix et garde le cap.

bracelet-onde-3-tours-blanc-argent-rhodie-925-et-cuir-bijoux-arthus-bertrand.126840628-161979948[1]

Bracelet Onde, argent et cuir

Depuis la naissance de leur manufacture il y a plus de deux siècles, cinq générations d’Arthus-Bertrand veillent sur leur précieux savoir-faire

L’histoire d’Arthus-Bertrand commence en 1803 lorsque la Maison devient le fournisseur officiel de la Légion d’Honneur et de nombreuses décorations et médailles, accompagnant ainsi tous les moments de l’histoire de France, comme c’est encore le cas aujourd’hui. Plus tard s’ajoutent à son actif bâtons de maréchaux et épées d’académiciens, objets prestigieux dans lesquels s’inscrit toute une vie de courage et d’intelligence. Mais la réputation de la manufacture a dépassé les frontières, les gouvernements étrangers font appel à son précieux savoir-faire pour imaginer et fabriquer leurs décorations et médailles. Entouré des meilleurs créateurs, graveurs et sculpteurs, Arthus-Bertrand ne s’arrête pas là. Cap sur la modernité en développant des insignes et objets pour le monde des arts, des lettres, du sport et de la science, symboles forts d’appartenance et de reconnaissance (trophées Louis Vuitton Classic, Veuve Cliquot, Coupe d’Europe des Nations,…).

Cet incomparable talent pour donner aux objets un sens et une âme, Arthus-Bertrand le décline aussi en joaillerie. Ses célèbres médailles – la Maison utilise encore un ancien tour à réduire pour graver les médailles en nacres une par une – s’inspirent de ce que la passion des hommes a donné de plus beau à l’art à travers les siècles. La très large collection reproduit d’anciennes sculptures ou peintures bibliques sur des médailles rondes, ou irrégulières comme des pièces usées par le temps, ou au contraire très modernes, comme cette colombe à l’envol épurée, symbolique de la religion protestante qui protège ses temples de toute ostentation. Chaque médaille est une histoire et celui qui la porte doit savoir la raconter. Un saut dans les siècles nous amène à découvrir aujourd’hui des collections de bijoux très contemporains, aux lignes sobres et simples qui leur donnent un côté talisman, discrètement illuminés de pierres précieuses ou de pierres fines.

Depuis 2012, la famille Guerrand-Hermès est entrée au capital d’Arthus-Bertrand. Les deux familles se ressemblent, elles ont le même ancrage fort dans la tradition patrimoniale et sont tournées vers la modernité sans rien concéder sur la qualité. Avec une si belle fée penchée sur son avenir, Arthus-Bertrand prouve qu’il continue à faire les bons choix et garde le cap.

Isabelle Hossenlopp  Parution l’Officiel Horlogerie Bijouterie