Joaillerie Mathon, la palette du peintre

« Le fondateur de la Maison Mathon était peintre », dit Aude Mathon lorsqu’elle vous reçoit dans le ravissant show room vert d’eau de la société. Vous voici d’emblée plongé dans l’ambiance des palettes de couleur et des pierres fines, signature de la maison. C’est en vendant ses gouaches à de grands joailliers que Roger Mathon a décidé de créer ses propres ateliers pour donner vie lui-même à ses dessins, en 1932.

Magie et poésie pour des collections inspirées de la nature, de la faune et de la flore.

« Le fondateur de la Maison Mathon était peintre », dit Aude Mathon lorsqu’elle vous reçoit dans le ravissant show room vert d’eau de la société. Vous voici d’emblée plongé dans l’ambiance des palettes de couleur et des pierres fines, signature de la maison. C’est en vendant ses gouaches à de grands joailliers que Roger Mathon a décidé de créer ses propres ateliers pour donner vie lui-même à ses dessins, en 1932.
Aujourd’hui, son fils Frédéric et ses enfants sont toujours aux commandes de cet atelier prestigieux qui compte une vingtaine de personnes. Le thème de la faune, de la flore et de l’eau sont déclinés avec charme et imagination. Collection Bulle comme des gouttes d’eau multicolores ruisselant sur des anneaux d’or, bague Océane aux tons de feu comme une eau en fusion, Lucky Animals, joyeuses grenouilles portant des gemmes sur le dos, graciles libellules ou coccinelles prêtes à l’envol toutes constellées de pierres multicolores. Cet été, la nouvelle collection Corail était flamboyante de citrines et de grenats spessartites enchâssés dans de fines branches de diamants en serti descendu. La couleur, toujours.

« Nous sommes attachés à notre savoir-faire et à notre « Made in France ».

Si la délicatesse caractérise les bijoux Mathon, c’est sûrement parce que la maison est depuis longtemps établie au Japon, où la clientèle de joaillerie raffole de finesse, de perfection dans le savoir-faire, et apprécie la French touch de fantaisie dans la création. D’où la collection Cherry Blossom, où les diamants jaillissent d’une fleur de cerisier dont les contours ajourés semblent dessinés au pinceau. Hommage à la tradition japonaise, à l’évanescente beauté des cerisiers en fleurs dont les pétales retombent en pluie sur le sol.

« Nous sommes attachés à notre savoir-faire et à notre « Made in France ». Nous avons un grand respect pour les gens qui travaillent ici, ils sont porteurs d’un savoir-faire rare et précieux. » conclut Aude Mathon.

mathon_7

Isabelle Hossenlopp  Parution l’Officiel Horlogerie Bijouterie

Crédits photos : tous droits réservés

Retour en page d’accueil