Apprendre à regarder un diamant

Le 29 septembre dernier, rendez-vous dans les discrets salons de De Beers Diamond Jewellers. Entre Luxe & Prestige a interviewé Andrew Coxon, Président du De Beers Institute of Diamonds de Londres, qui était de passage à Paris

Le 29 septembre dernier, rendez-vous dans les discrets salons de De Beers Diamond Jewellers. Entre Luxe & Prestige a interviewé Andrew Coxon, Président du De Beers Institute of Diamonds de Londres, qui était de passage à Paris.

Entré à la De Beers en 1968 et avide d’instruire le public sur le diamant, Andrew Coxon nous a fait partager son expérience et son projet : faire découvrir des diamants atypiques. Le diamant « D flawless » ultra blanc et limpide comme de l’eau de source est-il toujours un totem de beauté ? Certainement ! Mais Andrew Coxon n’hésite pas à prendre le contrepied de cette affirmation. Il fallait toute l’expertise et la légitimité du plus ancien spécialiste du diamant au monde (De Beers existe depuis 1888) pour nous amener à regarder le diamant autrement. Parmi les somptueuses gemmes présentées ce jour-là, l’une d’elles n’est pas de couleur D – le top – mais descend bien plus bas dans l’échelle des couleurs habituellement utilisées en joaillerie. Ces diamants-là, on ne les regarde jamais à cause de leur teinte légèrement jaune, regrette A. Coxon, qui veut nous réapprendre à les aimer. Et en effet, malgré sa couleur V, ce diamant un peu doré est magnifique.

Les laboratoires analysent un diamant selon 4 critères, le poids (Carat), la pureté (Clarity), la couleur (Color) et la taille (Cut), ce que l’on appelle les « 4 C ». Andrew Coxon va au-delà de cette rationalité un peu froide et parle de charme, de beauté, en un mot de personnalité du diamant. La nature a doté la pierre précieuse d’un bel éventail de teintes, alors pourquoi se limiter aux couleurs D à H, alors qu’un V très pur peut être superbe ?

Le prix n’est plus du tout le même, lui non plus. Ainsi, un diamant blanc de 12.23 cts très pur…

Lire l’article

 

Photo de première page : Andrew Coxon observe l’incroyable Millennium Star de 203 carats

Isabelle Hossenlopp

Parution Entre Luxe & Prestige novembre 2016

Photos © De Beers – Toute reproduction des photos et textes est interdite